/Le bleu impérieux du ciel

Le bleu impérieux du ciel

C’est un défaut de lecture que ce présent ouvrage s’attache à corriger en adoptant un regard neuf sur un objet terni, jauni par les images successives laissées par les commentaires critiques au fil du temps. Longtemps mise à l’écart de l’histoire littéraire, l’œuvre de Simone de Beauvoir a suscité de nombreux malentendus. Elle a généré des pesanteurs dans l’interprétation de ses textes, déplaçant le centre de gravité d’une pensée et d’une écriture pourtant singulières. Le récit d’enfance et d’adolescence est la première marche du cycle beauvoirien des mémoires. Or relire les Mémoires d’une jeune fille rangée invite à saisir la vitalité d’un vaste continuum de textes empruntant la voie de l’écriture de soi depuis les premiers essais littéraires de Simone de Beauvoir. Ce premier opus n’est pas seulement ancré dans la réalité de son temps. L’œuvre rayonne de part et d’autre de la ligne « classique » de l’autobiographie : elle ouvre sur le monde et sur l’universel… Source