/Pierre Giot, un capitaine marin arlésien « dans la tourmente »

Pierre Giot, un capitaine marin arlésien « dans la tourmente »

Dans cet ouvrage, nous avons rassemblé trois documents écrits par un capitaine marin arlésien entre 1792 et 1816. Le premier manuscrit est le journal qu’il a tenu entre 1792 et 1803 dans lequel il témoigne des soubresauts qui ont secoué Arles essentiellement, mais aussi quelques ports voisins fréquentés par ce patron au petit cabotage, pendant la Révolution. Les événements de la période prennent un relief particulier sous la plume de cet homme simple que ses opinions opposent à ses confrères. Le deuxième manuscrit est un livre de bord qui, d’une part, dévoile d’intéressantes informations sur les aspects techniques de la navigation fluvio-maritime que doivent affronter les patrons arlésiens et, d’autre part, rend compte du jeu de cache-cache auquel doivent se livrer les bâtiments marchands pour échapper à la flotte britannique, maîtresse de la Méditerranée occidentale tout au long de la guerre qui oppose dès 1793 la France et l’Angleterre. Enfin, ce dernier aspect est plus largement … Source